DGT: “Les accidents sont évitables”

DGT: Union européenne fournit la sécurité routière comme une responsabilité partagée, à savoir, un engagement qui doit acquérir la société tout entière.

Par conséquent, la DGT a indiqué que ses principaux plans d'action à court terme se sont concentrés sur l'établissement de moyens de dissuasion pour les conducteurs avec les mauvaises habitudes de conduite. Navarro a noté que, jusqu'à présent, ses principaux domaines d'action ont été ivressomètre campagnes, mis en utilisation comme obligatoire des ceintures de sécurité, punir la vitesse et essayer de rééduquer le groupe des récidivistes.

A moyen terme, la DGT a l'intention d'avoir un plan d'action au niveau local, impliquant la société civile, les « accidents ne sont pas un prix à payer pour l'utilisation des voitures, mais ils peuvent être évités. »

Le directeur de la DGT a fait ces déclarations à jour de sécurité UAN tenue ce mercredi par la compagnie d'assurance Liberty Seguros.

Ce jour-là il y a eu diverses études, la recherche et l'amélioration sur la sécurité routière, en comptant avec de nombreux spécialistes.

Francisco Toledo, directeur adjoint de l'Institut de recherche sur la circulation et la sécurité routière à l'Université de Valence (INTRAS), a déclaré que « Les seuls accidents de la circulation du vaccin est d'avoir une bonne éducation de la sécurité routière ». Cela se traduit par de transmettre aux enfants les valeurs de respect des règles de la circulation. Toledo a souligné que les nouveaux cours de rééducation (lorsque la carte est retirée par points) vont tenter d'influencer les émotions des individus, pour se rendre compte que l'utilisation abusive de la mobilité peut affecter toute la famille.L'un des modèles, selon Javier Páez, directeur de l'unité Accidentologie véhiculaire Institut Universitaire de Recherche Automobile (INSIA), le cas suédois « Vision Zéro » est le plus représentatif de minimiser les ratios de perte . Ce programme met l'accent sur l'idée que «s'il est d'accepter qu'il peut y avoir des accidents, au moins ils ne peuvent être mortelles et doivent produire des blessures graves, car la perte de vie est inacceptable. » Pour cela, vous devez travailler dur sur l'éducation de la sécurité routière et la conception des mesures de sécurité dans les voitures et les infrastructures.Pour concevoir un environnement sûr, ce jour a voulu présenter comme une avancée majeure dans les systèmes de protection des piétons. En Europe, 15% des accidents mortels de la circulation sont des piétons. Pour cette raison, les véhicules doivent disposer de systèmes de sécurité efficaces, tels que les pare-chocs, capot actif ou détecteurs de piétons absorbant.Avec l'entrée en vigueur imminente de points de pénalité, le 1er Juillet, le directeur général adjoint des normes et des ressources de la DGT, Maximiliano Torres, également expliqué la fonction éducative qui vise à faire la mise en œuvre de la nouvelle carte.

Après les bons résultats obtenus en Europe, l'Espagne fera face à ce nouveau plan d'action pour tenter de réduire les accidents sur les routes.

Torres a également rappelé que tous les pilotes vont commencer à prendre 12 points (sauf pour les conducteurs novices et ceux qui ont perdu avant l'implantation, qui commencera avec 8 points). Selon les infractions graves ou très graves sont commis, il va pénaliser les conducteurs qui prennent des points loin du possible retrait du permis de conduire. Pour les points ou récupérer la licence perdue, le conducteur doit suivre des cours spéciaux de sensibilisation routière.